Menu navigation rapide :

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu rubriques principales
  3. Aller à la recherche
  4. Aller au menu langues
  5. Aller au menu aide
  6. Aller aux encarts
  7. Aller aux raccourcis clavier

Menu aide :

  1. Sanofi dans le monde |
     
  2. Nos sites internet |
     
  3. Sites Groupe |
     
  4. Pour nous contacter |
  5. Plan du site |
  6. Aide
  1. RSS
  2. Taille du texte

    Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  
 
 

Pour nous contacter

Sanofi Canada

2905, Place Louis-R.-Renaud 
Laval (Québec) H7V 0A3

Renseignements généraux

514-956-6200
1-800-363-6364

Service à la clientèle

1-800-265-7927

Contenu :

Écoutez votre voix intérieure

Il est beaucoup plus constructif et sain d’avoir une attitude positive qu’une attitude négative. Il peut parfois être difficile de rester optimiste quand on vit avec le diabète, mais le fait d’avoir des pensées sombres ou de se critiquer sans cesse est destructeur, car cela peut nuire à la prise en charge du diabète en plus de diminuer l’estime de soi.

 

« Votre voix intérieure » est cette petite voix dans votre tête qui vous parle tout le temps. Les personnes diabétiques doivent être très attentives à leur voix intérieure à cause des effets qu’elle peut avoir sur leur taux de glucose. Vous pensez que c’est absurde? Détrompez-vous. Quand votre voix intérieure vous critique, elle peut vous stresser, assombrir votre humeur et vous saper le moral.

Voici quelques moyens de reconnaître et de faire taire la voix critique :

  • Écoutez bien votre voix intérieure. Faites l’effort conscient d’écouter votre voix intérieure au cours de la journée. Elle se fait peut-être entendre surtout dans des moments lourds d’émotions, par exemple, quand vous êtes angoissé, effrayé ou fâché. Prêtez attention aux « pensées automatiques » : ce sont des pensées fugaces qui s’imposent à votre esprit tout d’un coup et qui semblent tout à fait concevables; enfin, jusqu’à ce que vous les reconnaissiez et que vous les mettiez en doute.
  • Ne vous culpabilisez pas. Si vous sortez avec des amis et que vous mangez ou buvez trop, ne laissez pas votre voix intérieure vous dire : « Je suis un raté. Je ne suis même pas capable de respecter mon régime. Aussi bien tout laisser tomber. » Personne n’est parfait tout le temps. Dites-vous plutôt : « Ce n’est pas grave. Demain est un autre jour, et je reviendrai dans le droit chemin dès le déjeuner. »
  • La petite voix qui vous critique est-elle un écho du passé ? Avez-vous grandi dans une famille où l’on vous a dit tellement de choses blessantes que vous avez fini par y croire? Si on vous a traité de « gros » toute votre vie, peut-être pensez-vous que vous l’êtes vraiment. Essayez de reconnaître ces échos du passé et de les remplacer par une affirmation positive. N’oubliez pas : c’était à une autre époque et à un autre endroit, pas maintenant ni ici.
  • Reconnaissez les effets de votre voix intérieure sur votre comportement. Quand vous commencerez à remplacer vos pensées négatives par des pensées positives, vous remarquerez peut-être d’heureux changements dans votre vie. Demandez-vous ceci : Mangez-vous mieux? Faites-vous de l’exercice plus souvent? Vous sentez-vous plus heureux?