Menu navigation rapide :

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu rubriques principales
  3. Aller à la recherche
  4. Aller au menu langues
  5. Aller au menu aide
  6. Aller aux encarts
  7. Aller aux raccourcis clavier

Menu aide :

  1. Sanofi dans le monde |
     
  2. Nos sites internet |
     
  3. Sites Groupe |
     
  4. Pour nous contacter |
  5. Plan du site |
  6. Aide
  1. RSS
  2. Taille du texte

    Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  
 
 

Pour nous contacter

Sanofi Canada

2905, Place Louis-R.-Renaud 
Laval (Québec) H7V 0A3

Renseignements généraux

514-956-6200
1-800-363-6364

Service à la clientèle

1-800-265-7927

Contenu :

Le sucre aura-t-il sa place dans mon plan alimentaire?

Une fois votre glycémie équilibrée, oui, vous pourrez penser à ajouter un peu de sucre à vos menus.

 

Tout est question d’équilibre

Si vous mangez des aliments sucrés au cours d’un repas qui comprend d’autres types d’aliments, l’effet exercé sur votre glycémie ne devrait pas être très prononcé. Du point de vue du plan alimentaire, les sucreries et les desserts font partie des glucides; si vous voulez en manger, vous devez échanger ces aliments consommés en petites portions contre d’autres sources de glucides. Par exemple, vous pourriez remplacer la pomme de terre de taille moyenne (2 équivalents glucides) de votre plat de résistance par une demi-pomme de terre moyenne (1 équivalent glucides) et sept gros bretzels (1 équivalent glucides), ou par une demi-pomme de terre moyenne (1 équivalent glucides) et un carré au chocolat de 5 cm sans glaçage (1 équivalent glucides). Pour apprendre à faire des « échanges » d’équivalents glucides, vous devez tenir compte de la quantité totale de glucides mentionnée sur le tableau de valeur nutritive des aliments. Évitez les collations sucrées, car elles risquent de faire grimper votre glycémie.

Et de modération!

Les sucreries et les desserts sont des friandises qu’il faut consommer avec modération. Ils contiennent des « calories vides », autrement dit, très peu de vitamines et de minéraux, mais souvent, beaucoup de matières grasses et de calories. Si vous avez envie de vous sucrer le bec, essayez de trouver une gâterie qui contient 15 grammes de glucides par portion (1 équivalent glucides). Il sera plus facile de la troquer contre autre chose dans votre plan alimentaire de la journée.

Les succédanés du sucre.

Les édulcorants artificiels ont la douceur du sucre, mais sans les glucides. Ils peuvent être utilisés pour sucrer le café, le thé, les céréales ou les pâtisseries. N’oubliez pas toutefois que la farine qui entre dans la composition des pâtisseries contient elle aussi des glucides et que vous devrez en tenir compte dans votre calcul. Le site Web de l’Association canadienne du diabète (ACD) propose de suivre un hyperlien vers une page sur les succédanés du sucre qui sont sans danger et les quantités recommandées (en anglais).

Vos papilles gustatives pourraient se raffiner.

Quand vous aurez adopté de saines habitudes alimentaires, il se peut que vous goûtiez les aliments différemment. Votre sucrerie préférée pourrait devenir trop sucrée à votre goût! Vos papilles gustatives évolueront; il se pourrait que vous ayez de moins en moins le goût des sucreries.

Dessert sucré :

Délice crémeux aux pommes
(1 portion)
1 petite pomme
½ c. à thé (2 mL) de cannelle moulue
2 c. à soupe (30 mL) de yogourt léger à la vanille
¼ tasse (60 mL) de fromage cottage ou ricotta faible en gras<</p>

Mélanger le fromage, le yogourt et la cannelle, et réserver. Couper la pomme en deux et retirer le cœur. Cuire la pomme au four à micro-ondes durant 1 minute, à puissance maximale. Retirer la pomme du four à micro-ondes; couvrir avec le mélange de fromage et de yogourt avant de servir.

Ce délicieux dessert contient 120 calories, 19 g de glucides, 2 g de fibres, 9 g de protéines et 1 g de lipides (1 équivalent glucides et 1 équivalent viandes et substituts).